L'apparition du film de format réduit est liée aux premiers âges du cinéma. C'est en 1833 que le physicien belge Plateau, sur la base de son étude sur la persistance rétinienne, imagina le premier appareil ayant réalisé la synthèse d'un mouvement à partir d'images élémentaires successives, le Phénakistiscope. Sur les bases des travaux de Niepce et Daguerre, le premier essai de décomposition photographique d'un mouvement en images élémentaires fut réalisé par Janssen en 1874. Dès lors, les étapes qui vont aboutir à l'éclosion du cinéma se précipitent : Les frères Hyatt qui avaient breveté, aux Etats-Unis, le principe de la préparation du celluloïd, allait permettre à Eastmann de fabriquer, dès 1889, des pellicules sensibles souples.

Muybridge enregistre les images instantanées successives du galop d'un cheval.

Jules Etienne Marey. Son fusil photographique constitue le premier appareil de prise de vues cinématographique.

Reynaud imagine la bande flexible avec entraînement par picots et perforations et réalise sur ces bases les premières projections publiques animées avec son Théâtre optique en 1892.

Edison et son collaborateur Dickson enregistrent les premiers films cinématographiques, sur pellicule perforée de 35mm de largeur, selon les normes encore utilisées actuellement.

Les frères Lumière réalisent leur appareil « cinématographe » qui assure la prise de vues et permet la projection des films enregistrés. Après les démonstrations du 22 mars à la Société d'encouragement pour l'Industrie nationale (Paris), et du 12 juin au Congrès des Sociétés photographiques de France (Lyon), le cinéma débute au Café Indien dans la nuit du 28 décembre 1895. A partir de cette date, l'industrie du cinéma connaît un développement rapide. Le film de format 35mm devait s'affirmer d'un emploi pratique et universel.

Copyright © 2014 transfertfilm.fr [anciennement Synapse Multimedia]